Etre ou paraître

 
30. déc., 2015

Nous entendons très souvent que le matériel ne compte pas, que nous devons avoir un esprit plus subtil.

Je connais beaucoup de personne vivant dans un tel esprit.

Pourtant, lorsque des femmes viennent me voir, elles sont bien habillées et bien maquillées. le maquillage reste discret, mais il est bien là. Pour les hommes, c'est beaucoup plus simple, mais la façon de se vêtir est toujours dans l'action de se montrer ...beaux.

 Pourquoi les humains ont-ils un besoin de se montrer beau à l'extérieur alors qu'ils sont beaux à l'intérieur ?? 

 Pourquoi prendre un intérêt à notre paraître plutôt qu'à notre être ?? 

 La beauté est injuste car très inégalitaire, qu'elle soit physique ou vestimentaire, mais ce n’est pas tout. S’y ajoute un constat plus cruel encore : le beau possède le privilège supplémentaire d’être associé à ce qui est bon et bien.

 Le lien entre « beau » et « bien » s’ancre dans le langage, même là où les deux mots sont parfois synonymes.

 On dit une « belle personne » en parlant de ses qualités morales et « vilain » est synonyme de « méchant », comme s’il suffisait d’être beau pour être paré de toutes les autres qualités!  

la beauté est spontanément liée à l’intelligence, la gentillesse, la santé, la sympathie, etc.

En somme...« ce qui est beau est bien »

la beauté et la laideur confirme le fait que de tout temps, l’imagination de la laideur fut associé au mal, en correspondance avec les monstres, le diable, le pervers, le malade ; elle est maléfique et entraîne répulsion et crainte.

On peut alors se demander quel impact la beauté a dans la vie quotidienne.

ses façons de pouvoir jouer, plus ou moins consciente, non seulement en amour, mais aussi à l’école, sur le marché du travail ou dans la justice.

 Oui, dés notre plus jeune âge, la sélection du beau et laid s'opère dèjà l’école. Elle se trouve dès la cour de récréation où les attaques contre les « moches » se révèlent impitoyables.

De nombreux enfants souffrent en silence des persécutions faites à ceux qui ont le malheur d’être trop gros, trop petits, de loucher ou d’avoir les dents mal plantées, mal habillés, ne portant pas de "marque", des boutons sur la figure, un enfant roux, etc...

Il se peut que les enseignants, sans qu'ils s'en rendent compte bien sûr, puissent avoir aussi une préférence pour les beaux. Prenez une pile de copies et faites la corriger par un groupe de professeurs. Relevez les notes, Ensuite donnez les mêmes copies à un autre groupe d’enseignants en y ajoutant la photographie des étudiants.

Résultat : le physique sur la photo améliorent leur note, le physique ingrat perd des points.

À l’oral, le phénomène est encore plus marquant.

L’apparence joue en faveur des plus beaux sans que les enseignants en aient conscience, bien sûr.

N'oublions pas, que la première éducation que l'on doit faire à nos enfants, doit tout d'abord passer par nous !!! Changeons ce que nous sommes, donnons l'exemple de l'amour à nos enfants et notre entourage, apprenons-nous à donner de la lumière et de l'amour autour de nous et en nous, afin qu'il n'y ai plus d'ombrage.

 La beauté (physique / vestimentaire) joue toujours un rôle important des années plus tard dans le monde du travail. Nous pouvons le voir tous les jours dans nos sociétés de services où les relations publiques sont plus importantes que dans les sociétés industrielles. Certaines entreprises recrutent en tenant compte uniquement de l’esthétique. C’est le cas pour certain métier tel que: hôtesse d’accueil, de l’air, steward, présentateur de télévision, etc... Mais sans avoir affaire au public, ce critère existe lorsque: un manager recrute sa secrétaire, un chef qui recrute dans son service, un salon de coiffure ou un magasin de vêtements, il est toujours mieux pour l’image de marque d’une entreprise que les salariés qui la représentent soient beaux.

 Le piège, s'est que pour être "beau" (coiffeur/vêtements/etc...) il faut avoir de l'argent. Pour avoir de l'argent, il faut travailler...un cercle très vicieux non ??? 

C’est incontestablement sur le marché de l’amour que la loi de la beauté est la plus implacable. qui voudrait que l’on aime une personne d’abord pour sa personnalité, sa générosité, son intelligence, son humour…, la beauté reste le facteur prédominant dans l’attraction entre les êtres.

 La première attirance qu'une personne a envers l'autre, est le physique.

 Les femmes accordent, il est vrai, un peu moins d’importance au physique dans leurs relations amoureuses.

Mais, en général, une femme ne tombe amoureuse d’un homme plus laid et vieux que s’il a un statut social supérieur et une position prestigieuse. Il arrive de temps en temps que la plus belle et charmante femme s’entiche d’un "sale type" : laid, stupide, bref, qui..."n'a rien pour lui" comme on dit. Mais ces exceptions sont rares. Elles sont remarquables justement parce qu’exceptionnelles.

 De même, certains hommes préfèrent les femmes plus âgées, ou grosses, pourtant, l’âge et le poids constituent en général un handicap dans la séduction.

Le marché de l’amour a ses lois.

La beauté offre un précieux « capital de séduction » plus ou moins élevé. Ce capital est un facteur d’inégalité très fort dans les relations humaines en général et les relations amoureuses en particulier. Injustice supplémentaire : ce capital est en partie héréditaire.

Bref, c’est triste à constater, à l’école, au travail, en amour, en amitié et dans les relations humaines en général, qu'il vaut mieux être beau. Cela compte énormément dans le jugement porté sur nous. On constate dans ces conditions que le maquillage, la musculation, les régimes amaigrissants, les produits « anti-âge », antirides, la chirurgie esthétique, le Botox, bref tout ce que l’industrie de la beauté peut proposer, se portent bien.

L’importance que l’on accorde aux apparences est tout sauf de la futilité. La beauté est un atout considérable dans les relations humaines. Beauté physique et/ou vestimentaire. 

 Tu vois un chat mort sur la route, combien de fois as-tu pu entendre : "oh!! quel dommage, il est mort, il était si beau !!" ce qui veut dire, que si ce chat avait été moche, sa mort ne serai pas grave !!! 

 Le "stéréotype" est vécu par tous, l'attirance des yeux est plus fort que l’attirance de l'esprit, lorsque je dis de... "l'esprit" Je veux dire de ce que les yeux ne vois pas. Comme l'aura, l’emprunte éthérique qu'ont toutes vies. Je pourrais continuer à écrire beaucoup sur ce sujet, mais...je pense avoir fait le tour ;)

 Alors...en résumé:

Ne nous attachons pas au...superficiel, mais à l'essentiel.